Groupe Bible 2021-2022

Groupe Bible :
Il est possible de rejoindre le groupe en prenant contact avec :
Martine ANTRAS  07 81 36 59 15
 
Prochaine rencontre le vendredi 20 mai à 18h à Saint-François-Xavier

Nous prendrons le dernier thème  de l’année le n° 7

CR de la réunion du 22 avril 2022

Le Christ : principe et fin de la création en étudiant : Colossiens  1 (12-20) et Ephésiens 1 (3-10)

A la place d’un compte-rendu de la réunion, je propose le texte de l’oraison qui résume ce que nous avons échangé.

ORAISON

Dieu trois fois saint, nous te rendons grâce de nous avoir crées et aimés dans le Christ.

Nous te rendons grâce pour ta présence dans l’univers et dans la plus petite de tes créatures, entoure de ta tendresse tout ce qui existe.

Apprends-nous à prendre soin de la Création, où tout nous parle de toi. Eveille notre louange et notre gratitude, donne –nous la grâce de nous sentir intimement unis à tout ce qui existe.

Que ton regard d’espérance sur le monde devienne le nôtre.

Ainsi, nous pourrons œuvrer à un monde où la justice et la paix s’épanouissent, pour la gloire de ton nom. Amen.

**********
CR de la réunion du 25 mars 2022
Reprise du thème : Les souffrances de l’enfantement

Lecture du texte proposé : Romains 8 (18- 30)

Questions posées :
  • Sommes-nous habités par cette espérance dont parle le texte ? Où alors la situation actuelle nous plonge dans la résignation ?
  • L’Esprit-Saint a une place importante dans ce texte : Il partage nos gémissements ; Il vient au secours de notre faiblesse ; Il intercède pour nous. Mais cet Esprit agit à travers nous qui « avons commencé à le recevoir »
Agir conformément à ce don, c’est venir au secours des plus faibles et intercéder par la prière.
Voilà une manière concrète de soutenir l’espérance promise

Prochaine rencontre vendredi  22 avril à 18 h à Saint François Xavier

Avec le thème n° 6 : Le Christ : Principe et fin de la création

**********

CR de la réunion du 25 février 2022

Les souffrances d’un enfantement (Épître aux romains 8 18-30)

Notre monde est toujours  en développement, d’où beaucoup de choses que nous considérons mauvaises,  dangereuses ou sources de souffrances, d’où le titre de notre réflexion qui nous stimule à coopérer avec le Créateur.

La liberté humaine peut jouer dans le sens du bien ou du mal et l’homme a le pouvoir d’entraîner une part de la création dans la dégradation ou dans la réussite.

Ce qui rejoint cette autre dimension essentielle de l’œuvre créatrice : «  La communion universelle à laquelle l’amour de Dieu nous appelle ».

La foi biblique unit inséparablement l’homme et le cosmos ; le sort de l’un est impliqué dans le sort de l’autre. Dans le récit de la Genèse 3,  le péché, comme rupture d’alliance avec Dieu, perturbe le rapport entre l’homme et la terre fertile qui alors produit des ronces et des épines.

Tout ceci évoque pour nous les « travers » de notre époque : agriculture intensive et toutes ses conséquences, élevage intensif qui provoque  des pollutions dans les rivières et les sols. Ce ne sont là que quelques exemples.

Actualisation : Dans quelle mesure, les réalisations techniques, économiques et biologiques nous conduisent-elles vers plus de libertés ou provoquent des gémissements ?

Le thème était très riche,  aussi n’avons-nous pas pu tout explorer….Nous reprendrons la suite de l’actualisation lors de la prochaine réunion, qui aura lieu le      vendredi 25 mars

**********
CR de la réunion du vendredi 14 janvier 2022 version PDF
* Selon protocole sanitaire à date
Bonjour à tous,
Après avoir pris conseil du Père Laurent, il est possible de se réunir vendredi prochain 14 janvier à Sainte Anne, mais il faudra être très respectueux des mesures sanitaires: masque (sur le nez et jusqu’au menton), gel hydroalcoolique et gestes barrières. Évidemment, il n’est plus possible de penser à un repas partagé. Je le regrette autant que vous, mais nous le prévoirons dès que cela sera possible.
Nous travaillerons le chapitre 4 : Le regard de Jésus sur la création P 55
Pour le temps de prière, nous prendrons le chant proposé p 60.
Restons en union de prière pour Marie-Thérèse.
Bien amicalement
Martine
**********
Réunion du vendredi 17 décembre 2021
Thème : Le sabbat : respect du frère et respect de la terre avec les textes Ex 20 8-11   Dt 5 12 -15 et Lévitique 25 1 -55
Le sabbat pour les hommes, travail pendant 6 jours et repos le septième jour,  comme Dieu  lors de la création, a travaillé 6 jours puis s’est reposé le septième.
On remarque que ce sabbat s’applique à toutes les personnes de la maison y compris les serviteurs, les émigrés et même les bêtes.
Ce sabbat nous rappelle la sortie d’Egypte, alors que  le peuple était esclave, et où le Seigneur a étendu son bras pour le faire sortir.
Dans le texte du Lévitique, d’autres consignes sont données. Les hommes travaillent 6 ans et récoltent le bénéfice de leurs cultures, mais la 7ème année sera un sabbat : pas de travail de la terre. Ils ne mangeront que ce que la terre fera pousser.
Puis au bout d’une « semaine » d’années, il y aura le jour du grand pardon, ce sera le jubilé : il y aura le droit de rachat des terres, il faudra soutenir le frère défaillant qui aura des dettes.
Réflexions sur nos vies, sur la période actuelle……
Depuis des décennies, les hommes cultivent la terre sans la respecter. On essaie de toujours d’augmenter les rendements au risque de polluer les rivières.
De plus en plus d’hommes sont obligés de travailler le dimanche ou la nuit…..perturbant la santé ou la vie familiale.
Comment pourrions-nous mieux mettre en avant ce temps de repos du sabbat  pour mieux vivre nos eucharisties dominicales ?

 

CR de la réunion du 26 novembre 2021

Louange cosmique et louange des martyrs
Deux textes sont proposés : le psaume 104 et dans le livre de Daniel 3 v 57à 90
Psaume 104
Magnifique poèmes de louange à Dieu pour sa création :

Rien n’y est oublié : la nature,  les montagnes, les rivières, les animaux sur terre et dans la mer, puis l’homme. Quelle profusion !

Et chaque espèce trouve la nourriture dont il a besoin au moment voulu….

Daniel  3 (57  à 90)

Ce cantique est inséré dans un contexte historique : le récit de trois jeunes hommes qui avaient refusé d’adorer la statue en or du roi.

Le roi les avaient fait jeter dans la fournaise et là, ils chantaient le cantique de la création. L’ange du Seigneur fit souffler sur eux une brise de fraîcheur et ils ne brûlaient pas. Leur confiance absolue dans le Seigneur les a sauvés du martyre.

Ce cantique est différent du psaume. On s’adresse successivement à toutes les formes de la création en leur demandant de bénir et de remercier le Seigneur.

Actualisation

Ces textes nous invitent à admirer la création de l’univers dans lequel nous vivons et à louer Dieu pour cela. Notre « maison commune » est belle. Partageons cela avec les personnes que nous rencontrons.

Ces textes nous invitent à reconnaître que tout vient de Dieu. La louange est à l’opposé de l’idolâtrie qui divinise l’œuvre de nos mains. Si nous sommes capables de faire de belles choses, c’est parce que Dieu nous  a créés aptes à les réaliser.

Chants :
Que tes œuvres sont belles
Que tes œuvres sont grandes
Seigneur, Seigneur, tu nous combles de joie

****************

CR de la réunion du 22 octobre 2021
La création  de Dieu : un monde de relation
Trois extraits de la Genèse sont à explorer :

Gen 1  v. 26 à 30     Gen 9  v. de 1 à  7  Gen 2   v. de 15 à 20

– Dans le 1er extrait, la création est un acte de parole. Dieu « dit….. »
« Faisons l’homme à notre image… selon notre ressemblance »…. La ressemblance  ajoute une notion  de devenir semblable à …… Cela est laissé à l’avenir, à la responsabilité et à la liberté de l’humain.., alors que l’image est fixe.
– Dans le 2ème extrait, Dieu  donne la possibilité de manger tout ce qui va et vient sur la terre (les animaux, les poissons etc..) excepté le sang des animaux, alors qu’en Genèse 1, la nourriture était « toute herbe verte ». Dieu  demandera compte de la vie de l’homme, son frère.
– Dans le 3ème extrait, L’homme est dans le jardin et Dieu lui demande de le  cultiver et de le garder. Pour que l’homme ne soit pas seul, Dieu modèle des animaux que l’homme doit nommer.

Mais l’homme ne trouve aucune aide qui lui corresponde.

Actualisation en lien avec Laudato si’ :

Notre maison commune. Bien sûr, elle va mal et nous nous  sentons bien impuissants.
Mais des petites lueurs d’espoir en constatant de petites avancées : des idées novatrices pour recycler par exemple.
La racine humaine de la crise écologique : nos habitudes de consommer tout azimut…..
Éducation et spiritualité écologiques : Quelqu’un, ayant vu un reportage sur un projet  d’usine énorme, anti écologique et qui va affecter des populations a, par la suite prié le Saint Esprit afin qu’il oriente  dans le bon sens, l’esprit des responsables de ce projet.